1. EXIT LA NOURRITURE INDUSTRIELLE

Notre alimentation a plus changé en 70 ans qu’en 3 millions d’années.Celle-ci, désormais à 80% d’origine industrielle, endommage jour après jour la paroi intestinale et ses muqueuses. Évitez ce qui est packagé:céréales raffinées,plats préparés,conserves,dessertes lactés,biscuits… En plus du sucre,du sel et des graisses,ils sont bourrés d’additifs et autres exhausteurs de gout,sans oublier leurs calories creuses,totalementinutiles.

La Solution  La base de votre alimentation devient du frais. Faites vos courses plus de 2 fois par semaines. Il faut savoir qu’en 1950 la part du budget consacrée à la nourriture était de 45%. Aujourd’hui, elle correspond à 8%. Cherchez l’erreur!

 

     2. CONSOMMEZ BIO

 

Loin d’être une rengaine de bobos, le bio est devenu une nécessité. Cancer, troubles de la reproduction ou du système nerveux…comment décider d’aller mieux et accepté d’être exposé de façon continue aux pesticides?

La Solution Soucieux de votre budget,préférez les boissons au bio des grandes surfaces. Mieux,prenez contact avec une AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne), celle-ci vous proposera des paniers hebdomadaires. Ainsi,vous faites d’une pierre trois coups: un bon pour votre santé,pour la planète et pour les petits agriculteurs français.

 

       3.  FINI LE LAIT DE VACHE

 

Le lait de vache contient de nos jours de l’IGF-1,l’insuline-like growth factor-1. Cette hormone permet à un veau de passer de 0 à 300 kg en 1 an. Ce lait n’est pas indiqué pour l’humain. Plusieurs études,dont le rapport Campbell de 2005 ont mis en évidence le rôle néfaste dans la survenue du cancer de la caséine,constituant la majeure partie des protéines contenues dans le lait de vache.

La Solution Le lait de chèvre ou de brebis,qui ne contient pas d’IGF-1, ou sinon, des lait végétaux (soja,amandes,coco…).

 

      4. VIANDES MOINS MAIS MIEUX

 

Aujourd’hui chaque Français consomme en moyenne 89kg de viande par an, soit deux fois plus que ses grands-parents et trois plus que la génération précédente. Revenons à la raison. Dans son ouvrage intitulé l’Histoire de l’alimentation Jean Louis Flandrin, nous montre que la part de protéines dans le bol alimentaire de nos lointains ancêtres représentait environs 15%, soit environ une portion de protéines animales par jour.

La Solution Deux à trois fois de la viande par semaine pas plus. Blanche ou rouge,elles produisent autant d’acide urique. Une à deux fois du poisson frais. Idem pour les oeufs, sans oublier l’association céréales et légumineuses pour les protéines végétales.

 

      5. BIEN DEMARRER SA JOURNÉE

 

Bien que source de plaisir, le petit déjeuner à la française possède peu de vertus nutritionnels: pain blanc, croissants, confiture, café… Beaucoup de sucres, beaucoup d’acidifiants.

La Solution Au saut du lit, un jus de fruits centrifugé, puis une douche pour laisser à l’organisme le temps de s’imprégner des vitamines et des micronutriments. Ensuite, protéines! Un oeuf, une tranche de jambon de qualité, du pain complet au levain avec un peu de beurre. A boire, duché, voire du café pour les addicts. A 10h et 16h, une collation pour éviter des repas trop importants le midi et le soir: une poignée d’oléagineux (noix de cajou,amandes…) avec un fruits de saison.

 

 

      6. PLUS DE FARINES BLANCHES

 

Transformées,raffinées,les farines industrielles sont conçues en fonction de l’élasticité de la pâte dans un souci de productivité, pas pour ses vertus nutritionnelles. Elles recèlent du gluten, le plus agressifs pour l’organisme, et inhibent l’absorption du fer. De plus, une baguette blanche peut voir son indice glycérique atteindre 95, presque autant que le saccharose (100).

La Solution Évitez les grandes surfaces et achetez votre pain à un boulanger de confiance. Sinon, passez 45 minutes de moins sur Facebook et faites votre pain vous-même en misant sur les farines de sarrasin, de riz, de millet…

 

      7. CARDIO 2 FOIS 45 MIN

 

Deux fois par semaine, un effort de plus de 40 minutes s’impose, en endurance fondamentale ( il faut pouvoir mener une conversation avec son partenaire durant l’effort).

Pourquoi? Nous avons cinq usines de traitement de déchet: peau, poumons, foie, reins et intestins. Dépasser le second souffle (au bout de 40 min) permet de remettre les toxines accumulées en circulation dans l’organisme afin que que les cinq organes émonctoires fonctionnent ensemble pour mieux les éliminer.

 

      8. MUSCULATION 2 SÉANCES

 

Musculation à l’ancienne, Coach Sportif à Domicile, peu importe. Ces efforts doivent être adrénergétiques, donc solliciter l’organisme au point de le faire trembler.

Pourquoi? L’objectif est de contrarier le corps afin qu’in secrète des catécholamines, un groupe de neurotransmetteurs. En effet, chacune de nos cellules graisseuses possède un verrou. La clé de ce verrou? Les catécholamines. Une fois que ces dernières sont déverrouillées, faites 15 à 20 minutes de cardio pour finir de les déstocker.

 

      9. FAITES UN BREAK PAR JOUR

 

Dans nos vies surconnectées, tout nous pousse à l’action, à la vitesse, à l’instantanéité. Résultat? On se sent parfois esclave du temps, dans l’urgence permanente, déboussolé quant au sens de nos priorités. Nous pouvons redevenir, au moins pour un moment, maître de ce que nous voulons vivre.

Comment Faire? Une fois par jour, réservez 5 minutes à vous-même. S’il vous arrive parfois d’être angoissé, pensez “Ce que je vis n’est rien du tout par rapport aux pires moments que j’ai connus, ou par rapport à d’autres sur terre qui sont touchés par la maladie, perdent des êtres chers ou s’entassent sur des bateaux pour fuir la misère” Ça n’a l’aire de rien, mais votre niveau de stress diminuera sensiblement. Pensez au Yoga et à la méditation de pleine conscience pour améliorer l’équilibre corps-esprit, trop souvent négligé. Bien sûr, ces deux pratiques nécessitent un apprentissage progressif, mais elles libèrent les tensions et enclenchent un processus de ré-énergisation. Au final, c’est une manière de devenir plus indulgent avec vous même et, pourquoi pas, de vous aimer davantage.

 

10. DU TEMPS POUR VOS PROCHES

 

La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, dit le préambule de la constitution de l’OMS. Le dernier élément me semble en grand danger. Connectés à tout mais isolés de nos proches, nous sommes parfois démunis face à la vie, qui peut être d’une solitude abyssale.

Comment Faire? Passez du temps de qualité avec vos proches, sans chercher à obtenir quelque chose. Cuisinez, restez à table avec eux. Pour ma part, ce sont les meilleurs moments de ma vie, ceux qui me permettent de prendre des décisions importantes. C’est une grosse bouffée d’oxygène de savoir que l’on n’est pas seul au monde.

 

 

Méditation

médit

Rédigez un commentaire :

*

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.